78actu : Les Clayes-sous-Bois. Romain Swan sort son nouvel EP "Singulier"

Romain Swan auteur-compositeur, interprète, chanteur et guitariste, habitant des Clayes-sous-Bois (Yvelines) a sorti, le 4 février dernier, Singulier, son nouvel EP.


Romain Swan a dévoilé son nouvel EP de 5 titres et a hâte de retrouver son public. (©Manon Varaldo)


Romain Swan, auteur-compositeur, interprète, chanteur et guitariste, habitant des Clayes-sous-Bois, a sorti, le 4février dernier, Singulier, son nouvel EP (un format musical comportant plus de pistes que le single et moins de pistes que l’album).


Vive envie

Une fierté pour l’artiste en ces temps difficiles. « Avec la pandémie, les dates de concerts ont été annulées. Et j’ai reporté des dates car cela me frustre de me produire dans des salles masquées avec des jauges très restreintes car les conditions sont moins bonnes pour échanger. Cela fait deux ans que je n’ai pas foulé la scène, sans masques, sans contraintes. J’ai essayé les concerts en streaming mais ce n’est pas la même énergie. J’espère reprendre à fond les concerts en septembre avec mon groupe », explique Romain Swan qui envisage « d’ajouter un claviériste ambiance et des choristes en fonction des shows futurs ».

L’artiste a profité de cette période pour créer et faire évoluer son style. « C’est une réinitialisation de l’esprit. Je me suis imposé de nouveaux modes de composition », détaille-t-il. Dans Singulier, nous pouvons constater plus de français. « J’ai pris plus d’aisance à écrire en français. Toutefois, je garde un peu d’anglais car c’est imagé. Je vais droit au but et c’est fédérateur », explique l’auteur-compositeur.


Cinq nouveaux titres

Âgé de 27 ans, Romain se dévoile dans cet EP. « À travers le titre Machine gun écrit fin avril 2021, j’explique comment je gère mon rapport à l’anxiété, que je considère comme une personne. Quand tu fais beaucoup de choses, tu es parfois dépassé. L’anxiété te tombe dessus comme une mitraillette », témoigne-t-il.

Son EP contient 5 titres. Il s’achève avec Hors-la-loi et a pour ouverture Cathédrale. « Cela vient de Notre-Dame. C’est un puzzle, je débute en parlant de la cathédrale puis je fais une critique sociale. C’est à interpréter suivant ses humeurs, de ce qu’on vit, raconte, souriant, Romain Swan. La chanson Putain d’imprévu est venue d’un coup. Après quelques accords, j’ai écrit la chanson d’une seule traite. Le clip a été tourné dans un parking. »

Pour son titre Au singulier évoquant une relation toxique interprétée en italien et français, le clip avait été tourné aux Clayes-sous-Bois, à l’espace Philippe-Noiret. Une composition qui tient à cœur l’artiste. « Au singulier me rappelle mon défunt ami Bernard Moncel. Il adorait l’italien. Il était touché par cette chanson mais n’a pas eu le temps de voir la finalité. Je pense à lui en l’interprétant », confie-t-il.


Des projets

Romain Swan envisage son prochain clip à Paris. « Pour Cathédrale, j’hésite entre tomber dans le cliché avec ce qu’il s’est passé, ou alors créer quelque chose de décaler et faire un clip choc mais dans le bon sens », dévoile-t-il.


Les idées ne cessent pour ce Clétien. Son premier album All these things a été produit en 2019. Un deuxième devrait arriver « pour septembre 2022. Je travaille sur de nouvelles maquettes. Il faut se démarquer en tant qu’artiste et extraire la moindre petite idée. C’est très énergivore mais c’est passionnant », conclut l’artiste, impatient de retrouver son public.


Manon Varaldo



0 vue0 commentaire